VENT DE FOLIE

Publié le par EDUCASERVE

DEMANDEZ LE PROGRAMME

Mamie Fine agite au bout de ses doigts un machin de papier glacé aux couleurs vives, heureuse d’avoir du courrier, elle qui n’a de nouvelles que par Jean Bière Pernod, à la télé.
Il existe une étrange coutume, dans son étrange ville : un étrange Comité des Fêtes, composé d’une trentaine de joyeux drilles rigolos et barjots ( comme dirait Onesta le handballeur ), est élu pour 6 ans !!!
Mamie Fine montre à tous le visage béat du président du comité; il est... sur toutes les pages, et même sur la dernière, un verre à la main et les oreilles bien épanouies pour bien entendre les flonflons incessants de ses festivités.
Il fait courir les enfants, pour qu’ils soient fin prêts à se précipiter sans perdre haleine, plus tard , vers la magasin d’un certain Paul Emploi, qui promet du boulot mais en donne rarement.
Il fait voler des avions coûteux mais imaginaires, danser des filles à moitié nues, pétarader d’incessants feux d’artifice. Il porte même secours à un Père Noël Altzheimer , perdu sur la plage en plein mois d’août ...
Elle comprend quand même pas que son président rigolard ait donné par erreur des sous à une équipe de rugueuxby qu’est pas celle de la commune ( peut-être après une soirée trop arrosée, l’excuse-t-elle).
Arrive son voisin, le Parisien un peu coquin, qui lui explique que dans son machin on a oublié de montrer les photos des machines à sous installées tout l’été sur les trottoirs pour la plus grande joie des enfants, vu que quand tu y mets une pièce elles te crachent un papier qui te donne l’heure à partir de laquelle tu peux rejouer. Et elles ont fait fureur ( oui, oui, oui !).
Il lui dit aussi, le coquin, qu’elle doit être fière de participer au financement de ces joyeusetés !
D’abord avec le montant de la feuille “Haut Assainissement” (de sa maigre retraite) , ensuite avec les deux feuilles “ Impôts Locos” qui tombent forcément à l’automne !
Mamie Fine rentre chez elle toute réjouie...
Et que la fête continue ... avant qu’un irma financier ne dévaste l’étrange ville et ses étranges pratiques...