MORALISATION ???

Publié le par EDUCASERVE

LA CORRUPTION
 
Hier soir, la corruption comme sujet aux infos de la 2.
Petit rappel à nous tous, citoyens-contribuables, de ce qu’il peut se passer dans les instances locales, les associations d’ordre culturel ou sportif ( même elles, oui !!!), etc.
 

Dans la culture occidentale, on offre à une personne un « pot à boire » par sympathie ou en échange d’un petit service rendu. L’expression « donner un pot-de-vin » apparaît au début du XVIe siècle avec une connotation très innocente qui signifiait simplement « donner un pourboire ». Au fil des siècles, cette coutume a pris une connotation plus péjorative et est devenu synonyme d’illégalité et de corruption. La valeur de ce « pot » a pris une valeur beaucoup plus conséquente, qu’elle soit monétaire ou matérielle.

QUELQUES EXEMPLES DE CORRUPTION :
Les « dessous de table » : ce sont des versements à des responsables officiels afin qu’ils agissent plus vite, de façon plus souple et plus favorable.
La « fraude » : c'est la falsification de données, de factures, la collusion, etc.
« L’extorsion » : c'est l’argent obtenu par la coercition ou la force.
Le « favoritisme » (« népotisme », « collusion ») : c'est le fait de favoriser des proches.
Le « détournement de fonds » : c'est le vol de ressources publiques ( vol d’argent ou de biens ).
Pour simplifier, tout élu ou fonctionnaire public qui accepte ne serait-ce qu’un apéritif gratuit est l’auteur d’une “corruption passive” ( il se laisse corrompre) et celui qui lui offre l’apéro ( avec des intentions inavouables ) fait de la “corruption active”.
A NOTER : le manque de transparence, la faiblesse du système judiciaire et la lâcheté de certains journalistes aggravent la situation.
Bonne journée quand même ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :