CONTE DE NOEL

Publié le par EDUCASERVE

CONTE DE NOEL : LES TROIS NAINS DE JARDIN
( Comme toujours dans un conte, allez savoir ce qui est fiction ou ce qui est réalité ... dans cette histoire des trois cousins de la famille NANITO ! )
 
“NANITO l’efficace”, nain de jardin, est un parfait repoussoir. En vente dans toutes les jardineries, ses ondes éloignent la taupe ravageuse, la limace gloutonne, les étourneaux qui dévastent vos fraisiers et cerisiers et même les moustiques-tigres qui pourchassent impunément vos invités.
 
“NANITO le facétieux” se trouve dans les rayons de farces et attrapes des grands magasins. Tout petit, petit, petit , il vous débarrassera de voisins insupportables ou de votre belle-mère qui aurait décidé de louer une maison auprès de sa fifille chérie ou de son fiston adoré. Facile à dissimuler de la cave au grenier, il va gâcher la vie des occupants du lieu. Le téléphone qui sonne à toute heure de la nuit, l’eau de la douche qui devient glacée au moment du rinçage, les chaînes de télé qui jouent à saute-mouton sur l’écran, des souris impertinentes qui déjouent tous les pièges, etc. Résultat garanti !
 
“NANITO le maléfique” est le plus redoutable, car il prend une forme humaine et s’installe dans votre communauté au plus haut poste de responsabilité. Comment? Tout simplement sous la forme d’un virus qui infecte les bulletins de vote et l’amène au pouvoir. Il installe avec lui son équipe de NANITOS maléfiques à tous les postes de commande et le désastre commence. Gros travaux souvent  inutiles ou pas immédiatement nécessaires qui dévastent des quartiers entiers, grosses conduites d’eau qui explosent en éventrant votre rue, trottoirs gondolés et impraticables, sens de circulation qui changent sans arrêt dans les artères principales, commerces sans clients.
Ajoutez à cela des dépenses inconsidérées, des fêtes et banquets incessants, des recettes prévues qui ne rentrent plus, la dette qui enfle et joue à cache-cache sur divers chapitres.
N’oublions pas le patrimoine bradé qui n’arrive plus à boucher les trous aggravés par une gestion hasardeuse et irréfléchie. Pleurons aussi sur cette hausse excessive des impôts locaux qui plombe les plus démunis d’entre nous.
En principe, une vraie panique devrait se déclencher et balayer ce NANITO malfaisant, mais les ondes du NANITO paralysent la notion de sens commun chez presque tous les administrés... et la sarabande diabolique se déroule sans fin.
 
Sénèque, philosophe latin a dit : “ Un nain, fut-il juché sur un piédestal, restera toujours un nain ! ”.
Duquel, des trois nains de jardin cités ci-dessus, voulait-il parler?
 
( Si vous tombez un jour sous la coupe d’un NANITO maléfique, le geste de l’image qui suit vous prouve que vous ne devez attendre de lui ni respect, ni compassion. Tout en lui n’est que mensonge, dissimulation et manipulation !)