Pierre BOURDIEU (1930-2002) et la Télévision.

Publié le par EDUCASERVE

Pierre BOURDIEU (1930-2002) et la Télévision.

(Ce fut un sociologue très critique en matière de médias, d’éducation, de culture, de politique,...)

“Il y aurait à réfléchir sur le moralisme des gens de télévision : souvent cyniques, ils tiennent des propos d’un conformisme moral absolument prodigieux. Nos présentateurs de journaux télévisés, nos animateurs de débats, nos commentateurs sportifs sont devenus des petits directeurs de conscience.”

“L'audimat, c’est la sanction du marché, de l'économie, c’est-à-dire d’une légalité externe et purement commerciale, et la soumission aux exigences de cet instrument de marketing est l'exact équivalent en matière de culture de ce qu’est la démagogie orientée par les sondages d'opinion en matière de politique.”

“Les faits divers, ce sont aussi des faits qui font diversion.”

“Le temps est une denrée extrêmement rare à la télévision. Et si l'on emploie des minutes si précieuses pour dire des choses si futiles, c'est que ces choses si futiles sont en fait très importantes dans la mesure où elles cachent des choses précieuses.”

“L'écran de télévision est devenu aujourd'hui une sorte de miroir de Narcisse, un lieu d'exhibition narcissique.”

Publié dans Humour caustique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :