Il est loin, le Siècle des Lumières...

Publié le par EDUCASERVE

Il est loin, le Siècle des Lumières...

(Lire l’APPENDICE à la fin de cet article.

SIECLE DES LUMIERES

On appelle « siècle des Lumières » le XVIIIe siècle.

Les « Lumières » étaient un mouvement intellectuel et philosophique caractérisé par la foi dans le progrès, le combat pour la tolérance et le respect des libertés, la croyance en la perfectibilité de l’homme.

A cette époque, en Europe, ce mouvement a dominé le monde des idées.

L’ENCYCLOPEDIE

La publication de cet ouvrage, de 1751 à 1772, fut dirigée par Diderot.

Ce « Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers » comprit 35 volumes rédigés par des dizaines de spécialistes (écrivains, ingénieurs, médecins,…).

L’Encyclopédie rendait compte des derniers progrès, mettait à bas nombre de préjugés et de croyances ridicules, préparant ainsi les esprits aux grands bouleversements de la fin du XVIIIe siècle, en France.

LA BASTILLE

Cette forteresse militaire fut construite à Paris au XIVe siècle.

Elle devint au XVIIe siècle (sous Richelieu, ministre du roi Louis XIII) une prison dans laquelle on enfermait des détenus sur simple « lettre de cachet » (décision marquée du sceau royal et décidant de l’internement).

Comme elle était devenue le symbole de l’arbitraire du pouvoir royal absolu, elle fut attaquée et prise le 14 juillet 1789 par les émeutiers parisiens, qui la détruisirent en 1790.

Le 14 juillet est devenu en France le jour de la Fête nationale.

APPENDICE

Il reste de par le monde tant de bastilles à prendre... parfois si proches de nous... et sans tirer un seul coup de feu !

Nous n’avons plus, hélas, que des philosophes de pacotille.

De “grands” économistes incapables d’enrayer la course vers le précipice.

Et, pour seuls guides improvisés, des partis politiques qui détiendraient les clés de notre bonheur futur.

226 ans après les débuts de la Révolution française, on nous signale que, dans notre belle France, 3 millions d’enfants sont mal nourris et mal logés. Quel bel avenir s’ouvre devant eux!

Et pourquoi n’aurions-nous pas, avant la fin de ce magnifique XXIème siècle, une Grande Famine ravageant l’Europe du Sud. Journalistes, cameramen et partis extrémistes en salivent déjà...

(Problème Overblog: affichage du document image non garanti)

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :