HUMOUR-Les PROPOS de Mamie FINE (11)

Publié le par EDUCASERVE

HUMOUR-Les PROPOS de Mamie FINE (11)

Un jour, des petits enfants de l’école primaire sont venus à notre clubeu avec leur jeune maître. Augustine, Léontine, Germaine et moi on leur a expliqué comment c’était notre école dans l’ancien temps. La grosse règle en bois pour nous taper sur les doigts, et même que des fois on nous faisait mettre à genoux dessus. Et les verbes à conjuguer à tous les temps, comme punition. Et la défense de parler notre patois dans l’école...

On a essayé de les faire lire, mais leur maître nous a dit qu’en janvier c’était trop tôt, qu’ils connaissaient que quelques mots par coeur. Pareil pour le calcul, ils savaient même pas le double ou la moitié de dix.

Comme y avait rien à en tirer, on leur a mis la télé pour qu’ils se calment un peu, en attendant la fin de la visite, parce que y’en avait qui couraient partout et qui nous faisaient tourner en bourrique.

Je comprends pourquoi à la radio j’ai entendu causer de milliers d’anal fait bêtes en France.

Et pourquoi le Théophile, le menuisier, y veut plus de ces jeunes apprentis qui lui coupent toujours les planches à la mauvaise longueur. Tout comme la Guiguitte, la boulangère, qui a du mal à trouver une vendeuse qui sait bien rendre la monnaie !

Peut-être que bientôt les robots y sauront faire tout ça, heureusement…

Sauf qu’un jour les robots y seront aussi remplacés, comme les Minitelle, et qu’y se retrouveront au chômage comme mon Barnabé, mon petit-fils adoré… et qu’y ziront chez ce Paul Emploie , un margoulin qui promet du boulot et n’en donne jamais !!!

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :