HUMOUR- Les PROPOS de Mamie FINE (5)

Publié le par EDUCASERVE

HUMOUR- Les PROPOS de Mamie FINE (5)

Une semaine de fête pour nous, la semaine des zélections.

Le jeudi, au clubeu, une essetétichienne envoyée par la mairie nous fait toutes belles… tout en nous serinant pendant trois heures pourquoi les zélections c’est si important , surtout pour nous, les zanciennes… et que notre bonheur en répend… et aussi celui de Barnabé, mon petit-fils adoré… et patatri et patatras…

Le dimanche matin, vers onze heures, une jointe au maire vient nous charger, Léontine et moi, dans sa belle voiture ( celle qu’elle a le même nom que les vaches de Germain, mon cousin, des grosses et grasses limousines).

Elle s’arrête devant la mairie, nous met dans la poche de droite un bulletin déjà plié et nous fait ses dernières commandations.

On prend une enveloppe, on va dans l’isoloir, on serre la pince au maire costumé et cravaté comme un ministre derrière son urne, il nous fait un de ces sourires qu’on plisse, on vote … et retour chez moi dans la voiture au nom de vache.

On vérifie que les bonbons que la jointe vient de nous donner y sont pas, comme y a deux ans, des caramels qui nous ont arraché nos dentiers, avant de jeter le papier de la poche de droite et d’éclater de rire, de rire, de rire… vu qu’on a mis dans l’enveloppe celui que on s’avait préparé dans notre poche de gauche.

Bonne semaine pour nous : un beau marquillage et plus un seul poil sous le menton, une balade dans une belle bagnole avec chauffeuse, un sachet de délicieux bonbons, plus le plaisireu du faux bulletin.

Mamie Fine et Léontine, une fine équipe de vraies coquines !!!

Je m’ensouviens de mon grand-père, qui ne jurait que par le Front Peupl’en l’air de 1936 et me disait : » Quand tu seras grande, vote pour celui qui ne plait pas à ton patron ! »

Comme je m’ensouviens de ce que m’a toujours dit mon pauvre mari : « Au loto, tu payes pour jouer, aux zélections tu joues gratuitement, mais c’est après que ça te coûte cher ! »

Publié dans Humour