HUMOUR- Les PROPOS de Mamie FINE (4)

Publié le par EDUCASERVE

HUMOUR- Les PROPOS de Mamie FINE (4)

Mon cousin, le Séraphin, voulait s’acheter un terrain pour y faire une maison pour sa fille, la Zézette, qu’a fait deux enfants toute seule et qui en a marre des haches-elle-aime.

Dans le bureau de la mairie du monsieur en costume fripé qui s’occupe de l’urbanise, il s’est vexé, mon cousin Séraphin.

L’autre lui avait demandé de faire un geste par-dessous la table pour faire baisser le prix.

Le Séraphin, il a pas aimé, mais pas aimé du tout qu’on le prenne pour la Môme Nica, la stagiaire de Bill Clinton !

« Dans la famille, m’a dit la Titine, sa femme, on a notre fierté. Mon mari a foutu son poing dans la gueule du monsieur en costume fripé et il comprend toujours pas, mon Séraphin, pourquoi le monsieur il s’a dégonflé et il a jamais porté plainte chez les gendarmes ! »

Comme qu’on rentrait tous les deux nos poubelles, j’ai raconté l’histoire à mon voisin, le Monsieur Duquartier, qui porte toujours une cravate de Parisien.

Il était furasque. Il m’a dit que le vendeur était un malfieu, du gibier de potence, qu’il se faisait des sous sur des terrains qu’on a en commun, en les vendant moins cher pour nous mais avec beaucoup de fric en douce pour lui.

J’ai pas tout à fait compris ce que il me disait.

Il était en colère, car je l’ai entendu jeter sa poubelle contre le mur.

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :