HUMOUR- Les PROPOS de Mamie FINE (3)

Publié le par EDUCASERVE

HUMOUR- Les PROPOS de Mamie FINE (3)

On a dit dans le poste qu’il y a de la drogue partout, de la coquine.

Mon Barnabé, mon petit-fils adoré, m’a expliqué que là on parlait surtout de la plus chère, la drogue des riches, celle qui est comme du sucre en poudre.

La différence avec le sucre, c’est qu’elle, on se la mange par le nez ! Et il m’a donné le nom d’un qui en mange et que je m’en aurais jamais douté.

Les pauvres, eux, ils fumeraient de l’herbe. Même qu’ils ont qu’une seule cigarette de Marie Jeanne et qu’ils se la fument à plusieurs, vu qu’ils sont pauvres!

Ce qui m’étonne le plus, c’est que madame Marie Jeanne, la femme de notre notaire, soit emmêlée dans ce trafic. Faudra que j’en parle en secret à ma copine Léontine, qui sait tout sur tout.

Et mon Barnabé m’a dit de surveiller mes hortensias, surtout cet été à l’arrivée des tourisques, car les jeunes boches adorent en fumer, des feuilles d’hortensias (il a vu ça sur internette). Si mon cousin Honoré, qu’avait fait de la Résistance, était encore là, ça leur chaufferait les fesses, aux jeunes teutons. Faut pas que les copains d’Engueula Meurquelle ils se croient qu’y vont défiler dans mon jardin comme sur les Champs et Lisiers en 1940 !

Nous, quand on était des jeunettes, on se sauvait à toutes jambes dès que les garçons nous poursuivaient en allumant des pétards. Mon petit-fils adoré, mon Barnabé, m’a dit que maintenant ils attirent les filles en allumant des pétards...

J’y comprends plus rien à ce que se passe ! Nom d’un pétard, quelle époque !

Publié dans HUMOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :