Phrases de Philippe BOUVARD

Publié le par EDUCASERVE

Phrases de Philippe BOUVARD

« Il y aurait moins de veuves si les hommes épousaient des femmes de leur âge. »

« Gardons-nous de donner la parole aux cons. Ils ne veulent jamais la rendre. »

« J’ai peur que l’Etat dépense moins bien mon argent que je ne le ferais. »

« Le génie, c’est d’avoir du talent tout le temps ; le talent, c’est d’avoir du génie de temps à autre ; l’intelligence, c’est de savoir que l’on n’a ni génie, ni talent. »

"La vie quotidienne d'un professeur dans une banlieue difficile : le matin, il part enseigner, le soir, il revient en saignant."

"C'est la force des dirigeants modernes d'avoir compris que la religion ayant cessé d'être l'opium du peuple, la loterie, fille du rêve et de la démocratie, qui pour un investissement modique promet l'égalité des chances, pouvait constituer une drogue de substitution."

"Quand un homme politique reconnaît publiquement une erreur, ce n'est jamais par remords mais parce que la franchise lui semble - tardivement et momentanément - le moindre mal."

"Le drame de la société - occulté par la prospérité des marbriers et la satisfaction des fleuristes - quand on inhume un homme, c'est de devoir enterrer en même temps un pouvoir d'achat."

"La publicité est à la consommation ce que l'érotisme est à l'amour. Le plaisir ne suit pas toujours..."

« Qui a dit que les absents avaient toujours tort ? Chez nous, on ne dit du bien des gens, on n’en écrit sur eux que lorsqu’ils ont disparu. »

« Le requin est un animal cruel et mythique qui ne se trouve plus guère que dans les basses eaux de la finance. »

« C’est déjà assez triste de n’avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire ! »

Publié dans HUMOUR