Pour rire d'ici...

Publié le par Henri FOURNOLS

Pour rire d'ici...

Ambiance électrique (sans faire appel au nucléaire) dans les milieux politiques. Une élue, célèbre dans l'immobilier, vient de publier un livre qui nous éclaire (!) sur sa position. Elle a failli le sortir trop tard. En effet, l'homme qu'elle critique vertement (!) n'a plus que quelques points à perdre dans les sondages.

(Situation connue chez les politiciens: on mord souvent la main de celui ... qui ne vous nourrit plus!)

Coup médiatique. Une célèbre mal embouchée a repéré sur une plage une mal fringuée. Gros ramdam dans les réseaux sociaux. Une importante smala de débatteurs s'en est donné à cœur joie.

(Les politiques, quand ils sont au pouvoir, ne résolvent pas certains problèmes... ce qui leur permet, plus tard, de les utiliser pour rebondir dans l'actualité!)

Gare aux vacances! D'aucuns savaient qu'il était sur le point d'annoncer sa candidature à la présidence de son parti. Quelques heures avant cette annonce, des malappris ont fait courir une rumeur sur les ondes: pendant ses vacances sur la Côte basque, un maire de ses amis, par arrêté municipal, lui aurait arbitrairement attribué des places de parking dans le centre ville. Encore une campagne très primaire... qui vole bas... au ras des parque-rettes!

Le sportwear indécis. Encore une contradiction bizarre, cette fois-ci en athlétisme: les hommes ne peuvent pas terminer une épreuve poitrine nue ( sous peine de disqualification) et les femmes ne peuvent pas participer drapées de la tête aux pieds. On se demande où se trouve le juste milieu, entre la tendance strip-tease cabaret et la mode équipement esquimau...

Pirates de la route. Un commando, militairement commandé et agissant sur commande, a délesté de pauvres gens du Golfe de quelques centaines de milliers d'euros et de documents confidentiels. Nous savions déjà combien nos fournisseurs de pétrole sont susceptibles et combien on les braque facilement... mais pas à ce point-là !!!