Monologue de FIGARO ( 1784 )

Publié le par Henri FOURNOLS

"On me dit qu'il s'est établi dans Madrid un système de liberté...qui s'étend même à celles de la presse; et que, pourvu que je ne parle en mes écrits, ni de l'autorité, ni du culte, ni de la politique, ni de la morale, ni des gens en place,...ni de personne qui tienne à quelque chose, je puis tout imprimer librement, sous l'inspection de deux ou trois censeurs.

Pour profiter de cette douce liberté, j'annonce un écrit périodique et, croyant n'aller sur les brisées d'aucun autre, je le nomme Journal inutile. Pou-ou! Je vois s'élever contre moi mille pauvres diables..., on me supprime...!"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :